Bruit d’origine anthropique

Le bruit sous-marin est largement reconnu comme une menace pour la faune marine et la conservation des espèces menacées telles que plusieurs espèces de cétacés. Les principales sources de bruit impulsif sous-marin identifiées comme causant des impacts sur les cétacés sont les suivantes:

  • Études sismiques
  • Forages
  • Utilisation d’explosifs
  • Sonars actifs de basse et moyenne fréquence

La réaction au bruit dépend de facteurs tels que l’espèce, l’individu, l’âge, le sexe et son état. Les réponses observées chez les cétacés par rapport au bruit incluent des troubles du comportement, un évitement ou l’abandon de certains habitats, des blessures et des dommages à l’ouïe et à d’autres tissus.
De telles réponses pourraient entraîner des impacts tels que une diminution de l’alimentation, des demandes énergétiques plus élevées, une diminution de la reproduction. De tels impacts peuvent donc affecter les populations.

 

Le Projet quietMED

Le projet quietMED vise à améliorer la coordination entre les États membres qui partagent des régions et sous-régions marines afin d’augmenter le niveau de protection et l’état de conservation des espaces marines de la mer Méditerranée contre les dommages causés par le bruit sous-marin résultant des activités humaines.

Le projet quietMED vise à améliorer le niveau de cohérence et de comparabilité en ce qui concerne le descripteur 11 (bruit sous-marin) en renforçant la coopération entre les pays du bassin méditerranéen dans le cadre de la mise en œuvre du deuxième cycle de la directive-cadre Stratégie pour le milieu marin.

Lien vers le site internet quietMED

 

Programmes de Recherche & de Surveillance dans la zone de l’ACCOBAMS

Les réseaux existants de stations de surveillance en haute mer sont à la base des projets méditerranéens actuels visant à surveiller les tendances à long terme du bruit ambiant et des populations de mammifères marins:

 

 

Initiatives menées par l’ACCOBAMS

Initiatives axées sur les politiques:

Résolutions 2.16 (2004); 3.10 (2007); 4.17 (2010); 5.15 (2013); 6.17 et 6.18 (2016). De telles résolutions soutiennent la mise en œuvre de mesures visant à équilibrer les activités de l’homme en mer et la conservation des cétacés.

Stratégie méditerranéenne sur la surveillance du bruit sous-marin. Ce travail vise, en collaboration avec la Convention de Barcelone, à établir la base méthodologique pour la mise en œuvre future d’un programme de surveillance à l’échelle du bassin sur le bruit sous-marin.

Implication de tous les acteurs-clé:
Le «Guide sur les mesures d’atténuation du bruit sous-marin» a été élaboré en 2013. Ce guide a été conçu pour aider les industries à mettre en œuvre les mesures d’atténuation du bruit et est le résultat d’une coopération entre les représentants de l’industrie, les scientifiques et les ONG.

 

Projets de Recherche

La «Synthèse des sources sonores dans la zone de l’ACCOBAMS» est un projet lancé en 2015 dans le but de produire le premier aperçu à l’échelle méditerranéenne de l’ampleur des activités humaines génératrices de bruit.

Les résultats de ce projet appuieront la prise de décision pour les mesures de conservation des cétacés. En outre, comme le bruit est une forme de pollution, les résultats de ce projet sont très pertinents pour les objectifs de la Convention de Barcelone et notamment dans le cadre de l’initiative EcaP (Approche Ecosystémique).

 

Amélioration des mesures d’atténuation

Un label ACCOBAMS pour les observateurs de mammifères marins (MMO) est en cours de développement. Cette étiquette vise, en collaboration avec le JNCC, à certifier des formations de haute qualité pour les MMO.

Lien MMO