Notice: wpdb::prepare est appelée de la mauvaise manière. La requête ne contient pas un nombre correct de substitutifs/placeholders (2) pour le nombre d’arguments proposés (3). Veuillez lire Débugger dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 4.8.3.) in /home/accobams/www/new_accobams/wp-includes/functions.php on line 4138
Accobams

Interactions avec les pêches

Projet d’atténuation des interactions entre les espèces marines menacées & les activités de pêche
(2015 – 2017)

Ce projet est coordonné par les Secrétariats de l’ACCOBAMS et de la Commission Générale des Pêches pour la Méditerranée (CGPM), en collaboration avec le Centre d’Activités Régionales pour les Aires Spécialement Protégées (PNUE/PAM-RAC/SPA).

gfcm_logo

RAC-SPA

 

 

 

OBJECTIFS DU PROJET:

1 – Améliorer la conservation des cétacés, des tortues marines et des oiseaux de mer, notamment en atténuant les interactions avec les pêches, en tenant compte à la fois des captures accidentelles et des problèmes de déprédation.

2 – Sensibiliser les autorités nationales, les pêcheurs et la société civile et démontrer que les revenus économiques des pêcheurs pourraient être diversifiés grâce à l’association de la pêche traditionnelle à des activités axées sur l’écotourisme, comme l’observation de la faune marine.

 

1ère composante

Renforcer la conservation des cétacés, des tortues marines et des oiseaux marins, à travers l’atténuation des interactions avec les pêcheries – captures accidentelles et de déprédation – en identifiant la nature de ces interactions et en testant des mesures d’atténuation.
Elle est mise en œuvre par des institutions nationales et des ONG à travers le développement d’actions pilotes dans des pêcheries sélectionnées en Méditerranée centrale et occidentale (en Algérie, Espagne, France Maroc et Tunisie).

Une étude préliminaire sur l’apparition et l’ampleur des captures accidentelles de cétacés et les événements de dégradation dans les pêcheries algériennes est également développée par CNRDPA.

En savoir plus sur les actions pilotes ici.

2ème composante

Sensibiliser les autorités nationales, les pêcheurs et la société civile et à démontrer que les revenus des pêcheurs peuvent être diversifiés par le développement d’activités d’écotourisme durable basées sur le lien entre les activités de pêche traditionnelle et l’observation de la faune marine, tout en évitant les perturbations et le harcèlement des animaux. Les pêcheurs seraient placés dans le rôle d’acteurs responsables et d’« ambassadeurs » de la mer.

3ème composante

Assurer une large diffusion des résultats du projet, des leçons apprises et le partage des connaissances.

 

Liens

Rapport de l’atelier de démarrage du projet d’atténuation des interactions négatives entre les espèces marines menacées et les activités de pêche (07-08 avril 2015 Tunis, Tunisie)

 

Report of the Training workshop on technical measures to mitigate interactions of endangered species with fisheries and to reduce post-capture mortality (14-16 Septembre, 2015 Barcelone, Espagne) (seulement en anglais)

 

Partenaires du Projet

  • ALNITAK Marine Research and Education center (Espagne)
  • Centre d’Etudes et de Sauvegarde des Tortues Marines de Méditerranée – CestMed (France)
  • Centre National de Recherche et de Développement de la Pêche et de l’Aquaculture – CNRDPA (Algérie)
  • Instituto Español de Oceanografía – IEO (Espagne)
  • Institut National des Sciences et Technologies de la Mer – INSTM (Tunisie)
  • Institut National de Recherche Halieutique – INRH (Maroc)

MAVA-Foundation

 

Projet financé par la Fondation MAVA