Stratégie de l’ACCOBAMS

Un groupe de travail extraordinaire a été formé pour élaborer un projet de stratégie à partir de l’analyse de l’efficacité de l’ACCOBAMS entre 2002 et 2010. Ce groupe de travail est constitué de 24 membres : le Bureau ACCOBAMS, les représentants des Parties, les partenaires, les consultants et le Secrétariat de la Convention de Bonn. Également présents, 20 participants aux ateliers régionaux chargés de représenter les Parties et les accords régionaux pertinents ont activement contribué à la rédaction de ce document stratégique.

La stratégie s’articule autour de sept éléments principaux : Bilan analytique des activités actuelles de l’ACCOBAMS ; Mission de l’ACCOBAMS; Philosophie; Objectifs; Plan d’action; Mise en œuvre et financement; Suivi et révision de la stratégie.

Le bilan analytique des activités actuelles comprend les résultats de l’évaluation réalisée sur l’efficacité de l’ACCOBAMS et le fruit de la réflexion des membres du groupe de travail sur les forces et les faiblesses de l’ACCOBAMS, mais aussi sur les opportunités et les menaces qui l’attendent (SWOT). L’analyse d’efficacité révèle que l’ACCOBAMS n’est pas parvenu à assurer le statut de conservation des populations de cétacés. En revanche, il a réussi à améliorer la coopération régionale en tissant des liens entre les scientifiques et en permettant aux pays dotés de moyens humains et financiers appropriés d’aider les pays aux capacités moindres ou inexistantes. En effet, la volonté d’apporter une assistance à des pays aux ressources moindres et la vive motivation des membres de la structure ACCOBAMS ressortent comme des atouts majeurs qui devraient former la clef de voute de cette stratégie. A contrario, sa principale faiblesse résiderait dans le soutien jugé insuffisant des parties prenantes, ce qui entraîne des défaillances au niveau de la conformité. Les meilleures opportunités à saisir naissent du besoin permanent de traiter les problématiques émergentes et d’exploiter le potentiel de synergies entre les accords internationaux existants et en vigueur. Quant aux défis à relever dans le futur, ils porteront sur la crise énergétique, l’instabilité politique qui perturbe certaines régions et la crise financière.

La mise en œuvre de la Stratégie s’appuiera sur les programmes de travail opérationnel prévus pour des périodes de trois ans, parallèlement à l’élaboration plus détaillée du plan d’action stratégique.  Les fonds alloués à l’Accord (Fonds d’Affectation Spéciale, contributions volontaires) resteront des sources importantes de financement, mais l’attention devrait être davantage portée sur le recours au financement extérieur.

Le Suivi de la mise en œuvre de la Stratégie inclura une surveillance régulière de la mise en oeuvre des programmes de travail opérationnel et de l’application des Résolutions .Une évaluation d’efficacité globale sera menée après 5 années de mise en œuvre et  à la fin de la période stratégique et servira ensuite de base pour réviser la Stratégie.

 

Stratégie de l’ACCOBAMS 2014-2025